VR : Réalité Virtuelle

Comment l’industrie du jeu peut-elle adopter la blockchain ?

Le 15 février 2022 - 13 minutes de lecture

Avec toutes les discussions sur les métaverses, les NFT et la blockchain, on pourrait penser que l’industrie du jeu serait parmi les plus acceptantes de cette nouvelle technologie. Étant donné la rapidité avec laquelle les joueurs adoptent d’autres nouvelles technologies (voir la réalité virtuelle (VR), la réalité augmentée (AR) et les commandes de mouvement), il est facile de penser que l’industrie aimerait cet ajout.

Chaîne de blocs de casque
Crdit image: Shutterstock

Cependant, un coup d’œil rapide sur Twitter et Reddit montre que la majorité des joueurs et des professionnels du jeu sont opposés à cette nouvelle fonctionnalité au sein de l’industrie. La plupart des plaintes sont compréhensibles, mais sont susceptibles de changer avec le temps :

  • L’impact environnemental de la technologie blockchain est de plus en plus préoccupant.
  • L’ajout de NFT dans les franchises de jeux ressemble plus à une prise d’argent qu’à un changement dans la qualité de vie du jeu.
  • La phase actuelle des jeux “play-to-earn” semble manquer de qualité, ils donnent la priorité au gain de crypto-monnaie et souffrent des mécanismes de jeu pour gagner.

Nous devons nous rappeler que toute technologie émergente connaîtra probablement un accueil critique dans un premier temps. Même la réalité mixte (MR) et les commandes de mouvement avaient de très vives critiques au moment de la sortie. En fait, il a fallu beaucoup de temps aux développeurs et éditeurs tiers pour capitaliser sur les commandes de mouvement de la Nintendo Wii. Si nous reflétons cela avec la technologie blockchain, en particulier à ce stade précoce, nous pouvons nous attendre à ce que bon nombre de ces problèmes soient résolus ou adaptés par les sociétés de jeux pour libérer tout leur potentiel.

Développeurs et éditeurs de jeux vidéo à besoin de repenser le marché et la démographie à partir de maintenant. Web3 et les technologies métavers sont trop importantes pour être ignorées, alors comment l’industrie pourrait-elle adopter la blockchain ?

Impact environnemental

Actuellement, de nombreux jeux et clients métavers s’exécutent sur le réseau Ethereum, ce qui peut être très gourmand en énergie. Rapporté par CoinTelegraph : “En 2021, les transactions sur Tezos étaient plus de 35 000 fois plus économes en énergie que les transactions sur Ethereum”. Il est probable que les projets de jeux vidéo blockchain devront être déplacés vers un autre réseau, tel que Tezos. En fait : « une seule transaction sur Ethereum a nécessité environ 30 kWh, soit l’équivalent d’alimenter une maison aux États-Unis pendant une journée entière. En revanche, une transaction sur Tezos a pris 0,0016 kWh ou moins que l’énergie nécessaire pour recharger un iPad pendant 10 minutes. »

Il est indéniable que la blockchain et la crypto-monnaie consomment beaucoup d’énergie – c’est en grande partie la raison pour laquelle les réseaux ont tendance à être si robustes et sécurisés – car ils exécutent autant d’ordinateurs que de nœuds sur la chaîne. Cependant, selon un rapport de mai 2021 de Galaxy Digital, le principal réseau cryptographique, Bitcoin, utilise moins d’énergie que deux autres systèmes financiers de premier plan – Global Banking et Gold Industry.

Statista a ensuite produit un rapport, résumé par MakeUseOf, en décembre 2021, affirmant que le réseau Ethereum, bien que avide d’énergie, la consommation d’énergie équivaut à environ la moitié de l’utilisation du réseau Bitcoin.

Nous pouvons voir les répartitions annuelles approximatives de l’énergie comme suit :

  • Industrie de l’or – 240,61 TWh
  • Système bancaire mondial – 238,92 TWh
  • Réseau Bitcoin – 113,89 TWh
  • Réseau Ethereum – 44,5 TWh
  • Réseaux Réseaux – 0,001 TWh

Si les pionniers du jeu et les leaders de l’édition peuvent utiliser des réseaux comme Tezos, par exemple, la consommation d’énergie sera nettement inférieure à ce qu’elle est actuellement. Alors que l’industrie commence à accueillir la nouvelle technologie, cette consommation d’énergie augmentera à mesure que des millions de joueurs commenceront à jouer, mais la progression des réseaux économes en énergie et des sources d’énergie propres mondiales assurera d’énormes améliorations pour l’avenir.

Comment le réseau Tezos est-il plus économe en énergie ? Parce que, contrairement à des réseaux comme Bitcoin et Ethereum, Tezos fonctionne sur un système appelé « preuve de participation » plutôt que « preuve de travail ».

Avec la preuve de participation, les mineurs de crypto doivent investir dans la crypto pour former de nouveaux blocs sur la blockchain, cela aide à prévenir les blocs corrompus car le mineur perdrait des revenus. Les blocs avec le plus de jalons sont ajoutés à la chaîne. Cela se traduit par des ajouts plus rapides au grand livre. La preuve de travail agit plus comme une compétition dans laquelle les mineurs peuvent calculer plus d’équations pour assurer la sécurité sur le bloc. Cela signifie qu’une transaction prend beaucoup plus de temps à mesure que les mineurs se font concurrence, ce qui entraîne alors plus d’énergie tirée du réseau.

La « prise de trésorerie » NFT

Commençons cette section par une phrase qui doit être gardée à l’esprit à l’avenir “Les NFT ne sont pas seulement des images de singes et des JPEG pixélisés”. Chaque fois que nous avons tendance à voir des NFT (jetons non fongibles) dans les actualités, c’est généralement pour l’une des raisons suivantes : un NFT vendu pour une somme d’argent ridicule, une illustration NFT a été volée ou les NFT sont considérés comme un investissement fragile.

Un NFT peut être tellement de choses. Oui, il peut s’agir d’images de singes et elles peuvent coûter très cher, ce qui se dépréciera ou s’appréciera. Il peut également s’agir de billets pour un concert ou une réunion du fan club qui n’ont que peu ou pas de valeur ; il peut s’agir de MP3 d’un futur musicien ; ils peuvent être un élément d’un jeu vidéo.

Actuellement, ce qui est le plus important n’est pas ce que contient le NFT, mais ce qu’un NFT est. Un NFT est une transaction codée qui est soutenue par la sécurité de la technologie blockchain. Chaque NFT contient un code alphanumérique qui le lie au portefeuille de crypto-monnaie du consommateur, par exemple Metamask, Coinbase, etc. Ce code est essentiellement le reçu numérique d’un article numérique.

Ce que nous devons retenir n’est pas le reçu lui-même – car un reçu par e-mail est envoyé chaque fois que nous achetons quelque chose en ligne – mais le fait qu’il vous est unique, ce qui offre beaucoup plus de sécurité d’achat. Il ne peut pas être copié, car les nœuds de la blockchain vérifient constamment les informations.

La façon dont les NFT peuvent être introduits dans le jeu est une tâche pour les équipes de développement intelligentes. Il y aura toujours des personnes et des entreprises qui chercheront à exploiter ou à gagner rapidement de l’argent. Pour que les NFT aient une place significative dans les jeux vidéo, l’idée de retourner un actif numérique pour gagner de l’argent doit être atténuée ou supprimée entièrement et le consommateur a besoin d’une raison valable pour que les NFT soient inclus.

Peut-être qu’un développeur indépendant souhaite lever des fonds supplémentaires pour achever les étapes finales d’un projet sans l’intermédiaire des sites Web de financement participatif. Si ce jeu est lié à un NFT, le développeur pourrait vendre des versions uniques du jeu et transférer les revenus générés en capital pour terminer le jeu. Une autre voie pourrait être la préservation des DLC numériques ou des données de jeux rétro ; peut-être qu’un jeu perd lentement des joueurs après une longue vie et que les serveurs doivent être fermés. Un NFT peut être en mesure de regrouper les fichiers pour donner un sentiment de propriété.

Les arguments contre les NFT sont certainement valables ; Les sociétés de jeux ne sont pas souvent considérées avec beaucoup d’optimisme et les consommateurs pensent souvent qu’elles sont beaucoup trop monétisées. Il y a aussi un sentiment que la progression croisée et l’universalité ne se produiront jamais dans la sphère du jeu, simplement parce que l’environnement dépend trop des finances plutôt que de l’expérience. Activision, Epic Games et Mojang travailleraient-ils vraiment ensemble pour permettre aux skins et aux objets de fonctionner dans les jeux de l’autre ? Seul le temps nous le dira.

Jouer pour gagner

Les jeux Play-to-Earn existent depuis quelques années à ce stade. Il s’agit d’un étrange amalgame de genres de jeux traditionnels et d’une opportunité de gagner de l’argent (crypto-monnaie) grâce à des mécanismes de jeu particuliers. Certains jeux permettent aux joueurs de vendre des actifs NFT – objets du jeu, monstres, cartes, selon le jeu – sur des marchés ouverts, tandis que d’autres offrent de très petites quantités de crypto-monnaie pour effectuer des tâches dans le jeu.

Cette ère de jeu pour gagner ne cesse de croître et offre à certains joueurs un moyen de monétiser leur passe-temps. La question de savoir si c’est un bon concept ou non dépend de vos propres idéaux. Une chose est certaine, le gameplay réel de bon nombre de ces jeux capitalise souvent sur des boucles de rétroaction répétitives.

Quel que soit le jeu que vous choisissez d’essayer, il a tendance à souffrir du sentiment que la crypto est venue avant le contenu. L’opposition vocale à ces jeux, sur les réseaux sociaux, croit souvent que les jeux et les éditeurs qui s’annoncent comme utilisant le jeu pour gagner le font uniquement pour l’argent qu’ils reçoivent à chaque transaction.

Jouer pour gagner des jeux peut être considéré comme existant dans une zone grise du jeu, après tout, aucun studio AAA n’a encore implémenté ces fonctionnalités dans ses jeux. Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’ils ne viennent pas. Tant de studios ont tendance à garder une longueur d’avance et ont probablement cherché à monétiser le jeu depuis que la blockchain et les NFT ont commencé à balayer le monde.

Cependant, la plus grande plate-forme de jeux sur PC, Steam, a interdit tous les jeux de blockchain dans un avenir prévisible. Bien que la société n’ait pas spécifiquement expliqué pourquoi, il a été supposé que c’est parce que ces jeux ont un impact sur les problèmes du monde réel, tels que la fraude et la volatilité des marchés NFT et crypto.

Le jeu est une industrie difficile à monétiser pour les joueurs, en dehors du streaming et des eSports. Dans tout jeu compétitif, l’idée de vendre un article qui profitera à l’acheteur serait considérée comme payante pour gagner. Par exemple, dans le jeu Dieux déchaînés, qui est un jeu de cartes pour gagner, les joueurs peuvent ouvrir des paquets de cartes (les cartes sont des NFT) et les vendre sur le marché. Certaines des cartes vendues sont des cartes de haut niveau qui offrent au propriétaire une meilleure chance de gagner la partie.

Cette tactique, pour de nombreux joueurs, est considérée comme payante pour gagner facilement des jeux, gagnant ainsi plus d’avantages dans le jeu et, dans ce cas, plus de paiements cryptographiques. Par conséquent, les joueurs disposant d’un capital plus important peuvent investir leur argent dans des NFT de grande puissance pour obtenir un avantage sur les joueurs disposant d’un capital plus faible.

Cela nous amène à un autre problème avec certains de ces jeux payants. De nombreux titres exigent que le joueur mise de l’argent dans le jeu, souvent avant même de jouer. Alors que certains exigent moins d’argent au départ, d’autres, comme Axie Infini les joueurs doivent parfois dépenser plus de 150 £ pour commencer. Ce droit d’entrée limite ceux qui jouent ensuite, créant un public plus restreint.

Il ne fait aucun doute que l’idée de monétiser la façon dont nous jouons à des jeux est incroyablement attrayante. Beaucoup d’entre nous aimeraient gagner un peu d’argent de poche pour jouer à des jeux que nous aimons, cependant, le modèle actuel appliqué par les premiers utilisateurs doit s’élargir pour englober plus de joueurs. Les créateurs derrière Axie InfiniSky Mavis, ont récemment exprimé le besoin d’amener le jeu sur les plateformes mobiles en tant que jeu gratuit, ce qui attirerait beaucoup plus de joueurs.

Alors, comment le jeu adopte-t-il la blockchain ?

Honnêtement? De trois manières. Tout d’abord, avoir de la patience et regarder comment la technologie blockchain se développe. Attendre du temps et voir comment les premiers utilisateurs utilisent l’espace est essentiel pour découvrir les pièges et les succès. Les grands éditeurs sont impatients d’explorer cette tendance et, espérons-le, de l’adopter pour leurs futurs jeux, mais son inclusion doit sembler authentique et offrir quelque chose au jeu.

Deuxièmement, écoutez les joueurs. Que les joueurs aient des opinions positives ou négatives, ils sont le public et ils voteront avec leur argent. S’ils n’aiment pas un mécanisme de jeu, le jeu perdra rapidement sa base de joueurs ; et si le jeu repose sur des joueurs utilisant un marché et achetant des jetons cryptographiques, les finances s’effondreront, ce qui coûtera cher aux joueurs et aux développeurs.

Enfin, inspirer l’innovation. Des penseurs innovants et bleu ciel existent dans le jeu. Ce sont souvent les développeurs ou les concepteurs qui lancent de nouvelles technologies telles que les commandes de mouvement ou la réalité virtuelle et créent quelque chose de vraiment exceptionnel. Ce sont ces créateurs qui examineront la technologie blockchain et verront quelque chose de différent, quelque chose au-delà des NFT, des portefeuilles cryptographiques et des récompenses en devises. Grâce à ces créateurs, le jeu peut non seulement accepter la blockchain, mais prospérer avec elle. Cependant, cela va demander du temps, de la sincérité et de l’enthousiasme de toutes les personnes impliquées.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.